Notre Entreprise

BIOTEC a été fondée par Philippe Conil (bioingénieur – Université Libre de Bruxelles) en 1984 dans le but de développer des outils conceptuels, technologiques et méthodologiques de gestion de la matière organique (carbone, nutriments) appropriés aux régions tropicales.

Ses activités se sont centrées sur la valorisation des résidus et effluents agricoles, agroindustriels et urbains, évitant tout rejet vers l’environnement et générant de la valeur ajoutée par leur transformation en matière première, aliment, fertilisant ou énergie.

BIOTEC a gagné son logo « The biogas experts for tropical regions » mais sa portée est plus vaste. Elle est aujourd’hui orientée vers le « ZERO DISCHARGE MILLING », un concept d’ « Usinage zéro rejet » que BIOTEC a développé pour les procédés agro-industriels, qui incorpore les cultures/plantations et les sols, soit les sources de la matière première, avec les usines de transformation, au sein d’une vision systémique.

SOLUTIONS

  • Environnementales
  • Agricoles
  • Énergétiques
  • Sociales

Mission - Vision

Vision

Notre Vision: Un développement durable de l´Humanité, nourrie par une agriculture organique et mue par une énergie renouvelable.

Mission

La gestion rationnelle de la matière organique (carbone et nutriments) pour produire des aliments et de l’énergie renouvelable et augmenter la fertilité des sols.

 

Activités:

  • Trouver des solutions créatives pour éviter tout rejet d’effluents ou de déchets aux rivières, décharges et bassins-versants.
  • Réduire l’utilisation des engrais chimiques pour l’agriculture, optimisant le cycle des nutriments (réincorporation de la matière organique aux sols).
  • Substituer l’usage de l´énergie fossile par l’usage du biogaz provenant des sous-produits agricoles, agroindustriels et urbains.
  • Générer du gaz et de l’électricité à partir de cultures énergétiques (herbes et fourrages), au travers d’une entreprise spécifique : AGROGAZ

Notre équipe

NOS DIRECTEURS

Philippe Conil

Bio-ingénieur
(Bruxelles, 1981).

Fondateur de BIOTEC INTERNATIONAL en 1984.

Group CEO

Heriberto Dorado

Ingénieur Civil
(Cali, Colombie, 1990).

 

Directeur pour l’
Amérique Latine

mini_gerentes-3

S. Julee Edmund

Comptable


Directeur pour
l’Asie

BIOTEC en bref

  • 1984 – Création de Biotec en Belgique.
  • 1986 – Biotec s’établit en Colombie.
  • 1985-1989 – Intensification de fermes bovines et porcines.
  • 1988 – Premier biodigesteur d’effluents d’une huilerie de palme en Amérique Latine (Colombie).
  • 90´s:
    Série de biodigesteurs (réacteurs UASB et autres modèles) pour l’industrie papetière, abattoirs de bétail et de volailles, industrie du café, sucreries, usines de levures, usines d’équarrissage et traitement des eaux résiduaires urbaines. Stations de compostage pour déchets de fleurs, déchets d’abattoirs, boues de canne à sucre et ordures ménagères sélectionnées.
  • 1999 – Premier biodigesteur au monde d´effluents d´huilerie de palme en forme de lagune couverte (Colombie).
  • 2006 – Premier biodigesteur au monde d´effluents d´huilerie de palme reconnu comme MDP (Mécanisme de Développement Propre – outil du protocole de Kyoto) (Honduras).
  • 2008 – Etablissement de Biotec International Asie (Malaisie).
  • 2009 – Premier biodigesteur au monde d’effluents d’usine de citron (Argentine).
  • 2010 – Premier système au monde de fertilisation organique liquide dosée et contrôlée pour plantations de palme (Honduras)
  • 2013 – Premier biodigesteur à combiner effluents de palme et effluents d’une usine de biodiesel (Colombie).
  • 2014 – Premier biodigesteurs industriels pour POME en Afrique (Nigéria/Ghana).
  • 2015 – Premier biodigesteur pour huileries de palme au Brésil.
  • 2015 to 2020:
    – Trois biodigesteurs de 2 MW chacun sur la seule île de Bangka (Indonésie) pour la production d’électricité pour le réseau (Feed-In-Tariff).
    – R&D sur les « fermes de gaz », utilisant des herbes tropicales (Pennisetum Purpureum) comme matière première. Alliance avec la société SAUTER (Allemagne – sauter-biogas.de) pour la création d’AGROGAZ, société spécifique pour la production de gaz naturel renouvelable (GNR) à partir de cultures énergétiques sous les tropiques (agrogaz.com)
    – R&D sur le bio-évapo-séchage des effluents industriels. Alliance avec la société SSP d’Inde (sspindia.com). Production d’un bio-engrais en poudre soluble et concentré en nutriments.

Actions Sociales

Biotec International parraine la fondation PRO-ORGANICA dans le développement de projets sociaux en Colombie.

BIOTEC, cohérent avec sa vision et mission, apporte, de manière engagée, ses ressources techniques, humaines et financières dans la poursuite de la durabilité de notre planète et de l’humanité.

Pro-Orgánica a quatre champs d’action :

  • Éducation environnementale.
  • Programmes productifs.
  • Centre de R&D.
  • Centre de Réflexion (think-tank).

Recherche, Développement et Innovation:

La Recherche, le Développement et l´Innovation ont toujours été le moteur de notre évolution. Nous optimisons et renouvelons constamment nos produits et nous cherchons de nouvelles solutions aux défis auxquels nous sommes confrontés.

Notre département R&D répond à des demandes externes et internes en utilisant un large éventail de supports, tels que : les retours d’expérience des installations en opération, des tests en laboratoire, des essais industriels avec la collaboration de fournisseurs d’équipements, des recherches bibliographiques.

Lignes de R-D

  • Optimisation des systèmes existants.
  • Nouvelles matières premières.
  • Nouveaux concepts.

Une constance: BIOTEC a été une entreprise pionnière dans son secteur depuis 30 ans.

Quelques exemples:

  • Cuves métalliques de 1.000 à 15.000 m³ (GFS) de montage rapide.
  • Filtres biologiques robustes pour éliminer l’H₂S du biogaz (10.000 ppm à 100 ppm).
  • Concept et éventail de technologies de « ZERO DISCHARGE MILLING » pour plusieurs secteurs agroindustriels.
  • Cultures énergétiques (herbes) qui produisent jusqu’à 12.000 m3 de méthane par hectare et par an.
  • Stations de compostage compactes et bon marché à la fois qui permettent d’évaporer 2 m³
  • d’effluent par tonne de produit sec.

Principaux développements ces dernières années (2015-2020): Fermes de gaz

Buts:

À petite échelle: production de gaz (renouvelable) et d’électricité dans les régions tropicales reculées à partir de la biomasse locale (autosuffisance énergétique + développement local et création d’emploi).

À grande échelle: remplacer le gaz naturel fossile par du gaz naturel renouvelable dans les pays tropicaux, de la même manière que certains de ces pays ont réussi à substituer en partie l’essence par du bioéthanol.

Avec seulement un million d’hectares de cultures intensives, un pays comme la Colombie peut remplacer 100% de son gaz naturel fossile (= 25% de la matrice énergétique du pays) et générer un développement local impressionnant dans ses régions reculées.

C’était une double R&D:

a) Trouver la meilleure culture (rendement élevé en biomasse, facile à mettre en œuvre, à cultiver et à récolter, bonne biodigestibilité, bonne génération de méthane par tonne de matière sèche, etc.). Cela a impliqué une vaste recherche sur les herbes tropicales.
b) Trouver les modèles de biodigesteurs les plus appropriés pour « méthaniser » l’herbe, avec les meilleurs rendements et les coûts d’exploitation et d’entretien les plus bas, tout en évitant la formation de croûtes. Nous avons profité de l’expérience allemande en digestion de biomasse (et en particulier de l’herbe) et avons utilisé le système d’aspersion SAUTER pour éviter les agitateurs traditionnels de manière à ne pas avoir d’équipement à l’intérieur des cuves.

Cette recherche et développement a conduit à la création de la société AGROGAZ, avec la société SAUTER d’Allemagne (agrogaz.com).

Développements les plus récents dans le secteur « palme » (2018-2020)

Bio-évapo-séchage des effluentes d’huileries de palme (POME):

À la suite d’une R&D avec son partenaire technologique SSP en Inde et suite à un développement similaire avec la vinasse des distilleries de canne à sucre, BIOTEC et SSP ont conçu des unités de bioévaporation et de séchage des POME. C’est une combinaison de biodigesteurs, d’évaporateurs (MEE) et de sécheurs (spray et/ou paddle), pour transformer les effluents de huilerie de palme en biofertilisant en poudre avec 50% de matière organique et 30% de macronutriments.

Deux autres technologies ont également été développées:

  • Évapo-séchage du POME brut pour produire une poudre pour alimentation animale (= développement de SSP en Inde; déjà mis en œuvre en 2019 à l’échelle industrielle (Godrej, 20 m³/h).
  • Co-compostage de rafles de palme (EFB) avec effluents de palme (POME) pour traiter sur une aire très compacte 100% des rafles avec 50% des POME et récupérer environ 5 US $ d’engrais par tonne de fruits usinés (FFB). Possibilité de combiner avec une unité simple d’évaporation de POME de manière à traiter 100% des POME et produire environ 7 US $ d’engrais par tonne de fruit usiné, évitant ainsi tout rejet dans l’environnement.

Suite à son travail avec les sous-produits et effluents des huileries de palme depuis plus de 30 ans, BIOTEC a développé le concept du ZERO DISCHARGE MILLING, objectif fondamental du secteur à moyen terme pour assurer la durabilité de son négoce.

Visites:

3627